Logo Domaine La Colombe – 1173 Féchy

Expression

Chardonnay

Chardonnay

La Côte Appellation d’origine contrôlée

Als Raymond 1978 aus Kalifornien zurückkehrte, beschloss er, mit dem Chardonnay, dieser weltweit verbreiteten Rebsorte, in Féchy zu experimentieren. Wir haben viel von der Logik der Vinifikation dieser Rebsorte gelernt, die sich so grundlegend von unseren Gewohnheiten
unterscheidet ; das half uns dabei, Fortschritte zu machen. Heute präsentiert sich unser Chardonnay als sehr typischer Wein mit intensiver Nase und ziselierter Struktur.

 

 

texte_Chardonnay
Einsatztemperatur: 10-12
online bestellen
Optionen zurücksetzen, um andere Optionen anzuzeigen

Stückpreis: CHF Loader

Menge

Expression

JAHRGANG

Weinernte am 23. September 2019

Unsere Reben begannen um den 20. Juni 2019 zu blühen, kurz nach dem Frauenstreik. Der Frühling war eher feucht, doch die wunderbaren Monate August und September haben für eine optimale Reifung der Trauben gesorgt.

In den oberen Lagen von Féchy hatten wir 15% Hagelschaden. Glücklicherweise hagelte es vor der Reife, wodurch die verletzten Beeren eintrockneten und abfielen. Die verbleibenden Beeren blieben gesund und konnten sich bestens entwickeln.

Wir haben viel Zeit im Weinberg verbracht, um die Beeren zu degustieren und für jede Rebsorte auf allen unseren 38 Parzellen den optimalen Erntezeitpunkt zu finden. Die Ernte begann am 23. September, was einem eher klassischen Jahr entspricht.

Um eine tadellose Qualität der Trauben zu garantieren, wurde zweimal verlesen; zuerst im Weinberg und dann auf dem Sortiertisch. Danach war es an uns, dieses Geschenk zu interpretieren und im Weinkeller das Beste daraus zu machen. Ohne Schwefel, ohne zugefügte Hefen und ohne sonstige Zusätze muss die Degustation fast täglich stattfinden, um einen sanften und doch präzisen Ausbau sicherzustellen.

Ein Jahrgang mit einem schönen Gleichgewicht zwischen Körper und Struktur.

Ein Jahrgang, der mit dem im Sommer gefeierten Winzerfest (Fête des Vignerons) auf Augenhöhe liegt.

cave-maturite

unsere weine

Rotweine

Divers
CHF 22.0834
Einheit - 75 cl

Polisson

Divico, Gamaret...
CHF 16.50
Einheit - 75 cl

Carton découverte

Divers
CHF 19.00
Einheit - 75 cl

De Facto

Chasselas
CHF 19.00
Einheit - 75 cl

Gamay

Gamay
CHF 15.50
Einheit - 75 cl

Pinot Rosé

Pinot noir
CHF 10.00
Einheit - 50 cl

Sauvignon blanc

Sauvignon blanc
CHF 22.00
Einheit - 75 cl

Pinot Noir

Pinot noir
CHF 12.00
Einheit - 50 cl

Pinot Gris

Pinot gris
CHF 17.50
Einheit - 75 cl

Poissons de nos Lacs, Editions FAVRE
Recettes de nos grands chefs

 
Le commentaire de Frédy Girardet
«Le volume du vin s’accorde bien avec les saveurs maritimes raffinées et légèrement iodées : loup grillé, rouget à la crème de romarin, crustacés et coquillages.»

Millésime 2004 dégusté le 17 septembre 2005
En accompagnement de Cocotte andalouse à l`oeuf poché et au basilic
«se révèle intense et bien typé au nez, avec des arômes d’ananas, de citron et d’abricot, parfois relevés par une note vanillée très légère. La bouche préserve la pureté d’expression du cépage, avec une structure élancée.»

Verticale de Chardonnay du 28 janvier 2009
En présence de Denis Jotterand, Steve Bettschen et Raoul Cruchon

2004 : Nez plus évolué que la Réserve, on sent le fruit moins précis et frais. Le corps est plus souple, rond, on ressent également l’évolution que l’on avait au nez. Généreux dans la structure, l’acidité apporte l’allonge et la fraîcheur à l’ensemble. A boire.

2003 : Fruité discret au nez mais plus présent en bouche, l’ensemble est rond, moins de tension que dans la Réserve, avec une finale un peu stricte.

2002 : Beau vin aromatique, ouvert, frais, d’un fruité pur et discret, le vin est à son apogée. La finale est certes moins longue que sur la Réserve, mais plus en phase.

2000 : L’évolution est marquée sur l’ensemble de la dégustation. Miel, pain d’épices, avec une bouche ronde. Avec des notes tirant sur le caramel, ce vin paraît fatigué à ce stade. Aurait dû être bu.

1999 : Un peu dans le fil du précédent, avec cependant moins de structure et de profondeur. Du naturel  dans ce vin élevé en cuve : sans forcé, la bouche est ronde, patinée, sans lourdeur. Beau vin digeste.

1998 : Le nez est nettement évolué et oxydé, on ressent encore la finesse qui a existé, mais c’est trop avancé. Le vin n’a plus de complexité, même si  la finale est longue et droite. Beau souvenir. 

1997 : Nez ample, plus frais que 98, sur les fruits confits. La bouche est structurée, mais peu complexe et un peu terne, on aurait souhaité plus de relief. Pas mauvais, mais une petite déception compte tenu de la matière. 

1996 : Nez mûr, ananas chaud, la matière est là. La bouche est belle. Harmonieux et tendre, ce vin ne fait pas son âge. Ne lui manque que la complexité. 

1995 : Evolué, oxydé, un peu lourd dans les arômes, le vin possède toutefois de la tenue, mais c’est linéaire. L’apogée est dépassée. 

1994 : Pas net, le nez est bouchonné. Sinon, la structure est peu serrée, et la matière est fraîche et ciselée.