Logo Domaine La Colombe – 1173 Féchy

Expression

Chardonnay

Chardonnay

La Côte Appellation d’origine contrôlée

Raymond decided, when he returned to Féchy from California in 1978, to experiment with Chardonnay, this grape that is so widespread throughout the world. The logic behind this grape’s vinification – so different from what we are used to – taught us a great deal and helped us to progress. Today, it gives us a wine with great typicity, an intense nose and a streamlined structure.

texte_Chardonnay
Operating temperature: 10-12
order online
Reset options to see other options

Unit price: CHF Loader

Amount

Expression

VINTAGE

Harvest on 23rd September 2019

Flowering was normal, around 20 June 2019, very soon after the women’s strike. Spring was somewhat humid, but beautiful weather in August and September encouraged perfect ripening of the grapes.

In the higher areas of Féchy, 15% of the vines suffered hail damage, but luckily before the veraison so the berries dried and fell. The grapes thus remained very healthy.

We took a long time tasting the grapes in the vineyard in order to choose the best possible picking time for every grape variety on each of our 38 vine parcels. We began harvesting 23 September, making this pretty much a classic growing season.

The grapes went through two selections, once while on the vines, then on the sorting table, to make sure they were perfect. And then it was up to us, in the cellar, to know how to interpret, as best we can, what they have given us. Without sulphur, without added yeast, with no additions at all, we need to taste virtually every day to ensure that the wine undergoes a gentle yet precision-driven development.

A vintage with lovely balance between body and structure.

A vintage very much up to the high standard of the Fête des Vignerons that was celebrated during the summer.

cave-maturite

our wines

Mix of red wines

Divers
CHF 22.0834
unit - 75 cl

Polisson

Divico, Gamaret...
CHF 16.50
unit - 75 cl

Carton Découverte

Divers
CHF 19.00
unit - 75 cl

De Facto

Chasselas
CHF 19.00
unit - 75 cl

Grape juice

Chasselas
CHF 6
unit - 50 cl

Gamay

Gamay
CHF 15.50
unit - 75 cl

Pinot Rosé

Pinot noir
CHF 10.00
unit - 50 cl

Sauvignon blanc

Sauvignon blanc
CHF 22.00
unit - 75 cl

Pinot Noir

Pinot noir
CHF 12.00
unit - 50 cl

Pinot Gris

Pinot gris
CHF 17.50
unit - 75 cl

Poissons de nos Lacs, Editions FAVRE
Recettes de nos grands chefs

 
Le commentaire de Frédy Girardet
«Le volume du vin s’accorde bien avec les saveurs maritimes raffinées et légèrement iodées : loup grillé, rouget à la crème de romarin, crustacés et coquillages.»

Millésime 2004 dégusté le 17 septembre 2005
En accompagnement de Cocotte andalouse à l`oeuf poché et au basilic
«se révèle intense et bien typé au nez, avec des arômes d’ananas, de citron et d’abricot, parfois relevés par une note vanillée très légère. La bouche préserve la pureté d’expression du cépage, avec une structure élancée.»

Verticale de Chardonnay du 28 janvier 2009
En présence de Denis Jotterand, Steve Bettschen et Raoul Cruchon

2004 : Nez plus évolué que la Réserve, on sent le fruit moins précis et frais. Le corps est plus souple, rond, on ressent également l’évolution que l’on avait au nez. Généreux dans la structure, l’acidité apporte l’allonge et la fraîcheur à l’ensemble. A boire.

2003 : Fruité discret au nez mais plus présent en bouche, l’ensemble est rond, moins de tension que dans la Réserve, avec une finale un peu stricte.

2002 : Beau vin aromatique, ouvert, frais, d’un fruité pur et discret, le vin est à son apogée. La finale est certes moins longue que sur la Réserve, mais plus en phase.

2000 : L’évolution est marquée sur l’ensemble de la dégustation. Miel, pain d’épices, avec une bouche ronde. Avec des notes tirant sur le caramel, ce vin paraît fatigué à ce stade. Aurait dû être bu.

1999 : Un peu dans le fil du précédent, avec cependant moins de structure et de profondeur. Du naturel  dans ce vin élevé en cuve : sans forcé, la bouche est ronde, patinée, sans lourdeur. Beau vin digeste.

1998 : Le nez est nettement évolué et oxydé, on ressent encore la finesse qui a existé, mais c’est trop avancé. Le vin n’a plus de complexité, même si  la finale est longue et droite. Beau souvenir. 

1997 : Nez ample, plus frais que 98, sur les fruits confits. La bouche est structurée, mais peu complexe et un peu terne, on aurait souhaité plus de relief. Pas mauvais, mais une petite déception compte tenu de la matière. 

1996 : Nez mûr, ananas chaud, la matière est là. La bouche est belle. Harmonieux et tendre, ce vin ne fait pas son âge. Ne lui manque que la complexité. 

1995 : Evolué, oxydé, un peu lourd dans les arômes, le vin possède toutefois de la tenue, mais c’est linéaire. L’apogée est dépassée. 

1994 : Pas net, le nez est bouchonné. Sinon, la structure est peu serrée, et la matière est fraîche et ciselée.