Logo Domaine La Colombe – 1173 Féchy

Terroir

Bayel Grand Cru

Chasselas

Appelation d’origine controlée - La Côte

Bayel est le nom d’un coteau situé à Féchy, sur une moraine d’argile, de limon et de graves, qui favorise le drainage et le passage de l’air. Le faible rendement des vignes – âgées de 25 à 50ans – permet au caractère exceptionnel de ce terroir de s’exprimer pleinement. Un vin pur, d’expression fine et aérienne. Le premier de la Côte vaudoise à remporter la Coupe Suisse du Chasselas.

 

texte_Bayel
Température de service: 10-12
commander en ligne
Remettre à zero les choix pour voir d'autres options

Prix unitaire: CHF Loader

Quantité

Terroir

La signature d’un lieu

Le terroir est l’énergie conjuguée du ciel et de la terre. C’est là que réside cette force tranquille que le vigneron, serviteur et interprète, doit révéler sans jamais la trahir, ni la masquer. Cette démarche patiente se poursuit pendant l’élevage, puis en bouteille. Ces crus frais et vivants développent avec les années une complexité faite d’élégance et de personnalité.

MILLÉSIME

Vendanges 10 septembre

La date d’éclosion des bourgeons nous prédisait une année normale, avec des vendanges en octobre, comme de coutume dans notre région. Mais le laps de temps jusqu’à la floraison a rarement été aussi court : seulement 49 jours contre 62.5 jours en moyenne grâce à un temps chaud et ensoleillé !

Nous avons donc commencé la cueillette le 10 septembre, avec des raisins de qualité absolument irréprochable et des températures frisant encore les 30 degrés. C’était un des plus beaux et plus longs étés jamais enregistrés.

Les fermentations se sont bien déroulées. Les derniers sucres se sont transformés en alcool. Etape cruciale, révélatrice des subtilités du raisin. Par respect du travail à la vigne, nous vinifions dans le même état d’esprit. Notamment, par l’usage de levures indigènes ou l’absence de soufre, ce qui nous fait vivre des aventures parfois surprenantes… La dégustation est donc quotidienne. Nous surveillons les vins avec curiosité et intérêt, ce qui nous permet de doucement guider chaque cuve par des contrôles de températures ou des transvasages.

Nous nous réjouissons de vous revoir à notre caveau pour déguster ce millésime 2018, qui offre des vins avec du corps et de très belles concentrations d’arômes.

cave-maturite

nos vins

Curzilles

Complantation
CHF 21.00
unité - 75 cl

Petit Clos Grand Cru

Chasselas
CHF 17.00
unité - 75 cl

Brez Grand Cru

Chasselas
CHF 17.00
unité - 75 cl

La Colombe

Chasselas
CHF 6.60
unité - 37.5 cl

Le commentaire de Frédy Girardet
«A déguster sur un poisson du lac braisé ou meunière, avec un saumon frais ou légèrement fumé.»

Millésime 2006 
Commentaires de DIVO – Penthalaz
Robe: jaune clair avec des reflets verdâtres
Nez: fin et élégant, avec des notes de tilleul et d’agrumes
Bouche: élégante, harmonieuse, avec une acidité bien intégrée, une structure dense et une belle longueur en finale
Conclusion: finesse et fraîcheur pour ce Féchy d’un beau terroir ! Servir à 10 degrés sur poisson du lac meunière, champignons à la crème ou en apéritif

Millésime 2005 
dégustation par Philippe Nusswitz
«C’est le Féchy de référence de l’appellation, le seul vin de La Côte pouvant se vanter d’avoir gagné la coupe Chasselas organisée par la revue Vinum! Les vignes du lieu-dit En Bayel sont situées à proximité immédiate du village. Raymond Paccot les cultive selon les principes de la culture biodynamique, méthode inspirée par le philosophe et anthroposophe Rudolf Steiner. Elevé sur lies, ce beau Féchy est mis en bouteilles fin avril. Il se caractérise par une grande finesse et une structure dense et élégante. Le millésime 2005 est superbe!»

Millésime 2004 
dégustation par Martin Kilchmann
«In der Nase ein Hauch von Zitrusfrüchten, eine leise Hefenote une Lindenblütenduft; im Gaumen noch kohlensäuregeprägt, weich, geschmeidig mit Rasse une Biss. Sehr typisch für den vorzüglichen Chasselas-Jahrgang 2004.»

Millésime 2004 
Note de dégustation
http://www.lacolombe.ch/pdf/colombeNG_EnBayel2004.pdf

Millésime 2007. Eté 2008
Commentaires de DIVO – Penthalaz

Un « vrai » Féchy issu d’un lieu-dit!

Notre Féchy En Bayel (à ne pas confondre avec la marque Bayel) peut non seulement se targuer d’être « vrai » (49% de l’assemblage du Féchy peut être issu d’une autre appellation), mais il est également considéré comme la référence de l’appellation et le seul vin de La Côte pouvant se vanter d’avoir gagné la coupe Chasselas organisée par la revue Vinum! Issu de vignes cultivées selon les principes de la biodynamie, il est élevé sur lies et se caractérise par une grande finesse et une structure dense et élégante. »  

 

 

 

Millésime 2008. Printemps 2009.
Commentaires de DIVO – Penthalaz
Robe: jaune clair avec des reflets verdâtres
Nez: fin et racé, avec des arômes d’amande, de tilleul, de pomme rouge
Bouche: élégant, harmonieuse, beau volume de bouche, une structure dense et élégante; finale minérale, d’amande et fruits blancs
Conclusion: un vigneron de réputation, belle identité terroir.
A servir à 10°C en apéritif,sur un filet de féra aux amandes, une truite meunière

Millésime 2006. Le 5 avril 2010
Commentaires de Philipp&Moni Sutter de Sutter Weine à Rafz/ZH
Vigne En Bayel 2006
– mineralisch, Feuerstein, wenig Lindenblüte, vif, dynamisch, dichte
Struktur /
16.8 von 20 Pte

Millésime 2009 
Commentaire de DIVO – Penthalaz
Robe: jaune clair avec des reflets verdâtres
Nez: floral, fin et élégant
Bouche: élégante, harmonieuse, avec une acidité bien intégrée, une structure dense et élégante; belle longueur
Conclusion: un Féchy d’une grande finesse et d’une agréable concentration

Millésime 2009. Janvier 2011
Commentaire de DIVO – Penthalaz

Féchy 2009, Vigne En Bayel: un chasselas au charme irrésistible.

Raymond Paccot est passé maître en son art. Naturellement, son coeur de vaudois bat avant tout pour le Chasselas, qu’il vinifie en plusieurs variantes et dont il sait comme personne restituer toute la délicatesse. Son « Vigne En Bayel » a toujours été l’un de nos favoris. Il affiche un superbe bouquet aux senteurs florales et fruitées, sur des notes minérales d’une belle délicatesse. Harmonieux et long en bouche, finement ciselé, élégant, dense, gouleyant: un Féchy tout en finesse.

 

Millésime 2009 7 avril 2011
au Château de Villa à Sierre

Nous reprenons ici le compte rendu d’une dégustation qui s’est tenue au Château de Villa. Rédigé en anglais par Madame Gail Mangold, qui reprend les commentaires de José Vouillamoz, à propos de notre Bayel 2009.

http://www.suite101.com/content/a-pioneering-chasselas-wine-tasting-in-switzerland-a365036

 

Millésime 2010 
Commentaires de DIVO – Penthalaz, dossier DIVO N°2 / 2012

Féchy 2010, Vigne En Bayel, Domaine La Colombe: un Féchy d’une élégance et d’un raffinement rares

Les vins raffinés et élégants de Raymond Paccot sont les seuls capables de convertir au Chasselas les détracteurs les plus acharnés de ce cépage. Faites-en vous-même l’expérience avec ce Féchy, issu de la vigne En Bayel, une parcelle située intégralement sur la commune de Féchy. Elevé en cuve sur des levures soigneusement sélectionnées, ce Chasselas offre au nez des arômes fruités sur des notes florales d’une extrême délicatesse. Dense et remarquablement structuré, il se distingue en bouche par sa vivacité, sa subtilité, une fraîcheur toute juvénile, son extrême élégance et son équilibre. Un Féchy d’une finesse irrésistible!

 

Verticale de En Bayel le 8 février 2013

2011 : Robe jaune à reflets verts. Nez frais, sur les fleurs et les agrumes. Passé une attaque souple et fraîche, le vin se déploie sur une jolie acidité, qui amène finesse et fraîcheur. Longue finale fruitée, élégante.

2010 : Nez ouvert, exubérant sur les fruits mûrs (presque exotique), la poire. Attaque charnue, relayée par une bouche texturée, concentrée. Beaucoup de finesse aromatique et grande intensité de fruit. Finale racée et minérale, pour ce cru à la fois gourmand, et plein de caractère et de vie.

2009 : Nez discret, un peu fermé, s’ouvre lentement. C’est pur, sur les fruits mûrs (ananas), mais l’ensemble fait frais. Attaque ronde et souple. L’équilibre est beau aujourd’hui, la bouche décontractée est tenue par une fine acidité, qui porte le fruit et donne un côté gourmand au vin. La finale resserrée par la minéralité promet encore un bel avenir à ce vin.

2008 : Robe jeune. Cristallin et ouvert, le nez est sur les fruits et le miel. Légère touche lactée. Souple et friand, ce vin ne manque pas de séduction. Passé une attaque un peu floue, le vin reprend en milieu de bouche, grâce à la minéralité du terroir. La finale manque toutefois d’un peu de concentration. Il est aujourd’hui à point.

2007 : Voici sans aucun doute le plus beau nez de la série. C’est intense, sur la pêche blanche, les agrumes confits, petite note de pâtisserie et minéralité (un peu comme un riesling). L’attaque est précise et fraîche, une très légère évolution marque le milieu de bouche, mais l’ensemble fait jeune, fondu, à point. Il se dégage une grande harmonie de ce vin, tous les constituants sont en place, c’est le bonheur de l’évolution.

2006 : Rose fanée, bois doux, fruit mûr, petite évolution. Le vin est aujourd’hui fondu, souple, mais manque de nerf. La bouche est évoluée, mais pas fatiguée. On souhaiterait toutefois un peu de lumière, un tantinet plus de vie. C’est un vin à boire.

2005 : Joli nez ouvert et complexe. La bouche est aux antipodes de 2006. L’évolution gourmande est portée par une superbe acidité, intégrée parfaitement dans le corps du vin, qui le dynamise et le prolonge dans une longue finale où la vivacité le dispute à la minéralité. Force et personnalité, tels sont les deux traits marquants de ce millésime.

2004 : Nez intense, évolué, sur le tabac blond, les poires au sirop. Fait un peu fatigué. Fidèle au cru, l’attaque est gourmande et souple. Vin en demi-concentration, plaisant et discret, il ne possède pas beaucoup d’acidité. C’est un vin séducteur, agréable qui joue la carte de la finesse.

2003 : Millésime atypique et caniculaire, le vin en porte la trace. Le vin est gras, de haute maturité, de complexité moyenne. C’est souple, un peu pataud, mais la minéralité du cru amène l’équilibre à défaut de fraîcheur.

2002 : Nez évolué, miel, légèrement lacté-caramel. Bouche marquée par l’évolution, sous-bois, miel, mais avec une belle présence. La finale est longue en raison de l’acidité marquée qui intervient dès le milieu de bouche. L’ensemble fait toutefois un peu simple.

 

 

Millésime 2010 le 15 avril
Un commentaire d`Isak Broe, Vraa, Danemark, via son blog

Le lien: http://atasteforwine.blogspot.dk/2012/04/2010-raymond-paccot-domaine-la-colombe.html
Le commentaire:
Appearance: Clear, medium lemon.
Clean nose of medium(+) intensity, youthful. Aroma characteristics: fresh green- and citrus fruit (pear, lime) with pronounced florality (linden flower) and a saline minerality.
Dry on the palate with high level of acidity. Medium(-) alcohol, medium(-)-bodied. Medium intensity. Aroma characteristics are repeated on the palate. Sharp, steely mouthfeel (low viscosity/high acidity). Medium(+) length.Single-vineyard chasselas made in a modern, fresh/fruity style (early picking, fermented and aged in steel tanks, no malo-lactic fermentation). It is clearly among the best examples of this style, that I’ve tasted so far. Very good value at around 15 CHF. Ready to drink, but will keep. 90/100

 

Millésime 2011,  février 2013
Un commentaire de DIVO à Penthalaz
Le Féchy Vigne En Bayel de notre ami Raymond Paccot est un digne représentant de ce cépage typiquement suisse [chasselas], qui tient davantage à l’être qu’au paraître. Ce chasselas provient d’une parcelle située intégralement sur le territoire communal de Féchy. Elevé en cuve d’acier sur des levures soigneusement sélectionnées, il séduit par un nez juvénile et floral. Dense, très harmonieuse grâce à une acidité bien enrobée, élégamment structurée, la bouche s’achève dans une finale persistante. Un féchy tout en finesse.

Millésime 2012, septembre 2013
Un commentaire de DIVO à Penthalaz

Il n’existe guère de vins blancs plus digestes que les Chasselas vaudois. Et depuis toujours, ceux de Raymond Paccot font partie des meilleurs. C’est chaque année un véritable plaisir de les redécouvrir. Fermenté avec des levures indigènes, puis élevé en cuve sur lies fines, son Féchy Bayel, qui doit son nom à la parcelle d’où provient le raisin, est une véritable déclaration d’amour au Chasselas. Délicat, élégant, floral, fruité, harmonieux, ce Féchy au raffinement extrême et à la pureté cristalline culmine dans une finale persistante, sans rien perdre de son dynamisme.

 

Millésime 2015,  août 2016
Dégustation par Martin Kilchmann

Féchy Bayel 2015 Domaine La Colombe Helles Zitronengelb; in der Nase verhalten, zugeknöpft, dezent mineralische, aber auch florale Note, Lindenblüten; im Gaumen fein- fruchtiger Auftakt, filigran, präsente Säure, gradlinig; saftige, mineralisch begleitete Länge. Feiner, zartfruchtiger Féchy.

 

Millésime 2012 2016
Commentaire de Philipp et Moni, Sutter Weine

Nous avons bu à Noël un Bayel 2010 qui était magnifique.

Et fin novembre nous avons bu sept différents chasselas millésime 2012, parmi les meilleures étaient le Petit Clos (1. Rang) et le Bayel (3. Rang), Chapeau!

Bayel 2012: Reifere Aromen, im Gaumen guter Fluss, wieder reifere Aromen Zitrus/Aprikose, mineralisch und leicht salzig im Abgang, recht lang.

Nous te souhaitons une heureuse Nouvelle Année, toujours de bonne santé et……… aussi 2017: le vin Suisse existe!

Sutter Weine

 

 

 

 

 

2013 11 novembre 2017
De Philipp + Moni de Sutter Weine

Cher Raymond

Nous avons dégusté en aveugle samedi passé 8 différents Chasselas millésime 2013.

Et chapeau, 1ère rang pour Bayel 2013 avec 17.08 Pte.:

« Duftet nach Birnen und Feuerstein, im Gaumen dynamisch, toller Nerv, subtil/fein, frisch wie Bergwasser »

 

(…)

 

En résumé, merci beaucoup pour le magnifique Bayel!

Cordiales salutations et bonne fin d`année

 

Philipp + Moni

Le Vin Suisse existe!

SUTTER WEINE

 

Millésime 2017 
DIVO – Offre Juin 2018

IMMUABLE CHASSELAS DE LA CÔTE

Bayel 2017,
Féchy La Côte AOC, Domaine La Colombe, Raymond Paccot

« Bayel », c’est un terroir particulier composé de moraine d’argile, de limon et de graves. C’est également un label de vinification avec une récolte des raisins plutôt précoce et un pressage doux pour conserver la fraîcheur et la délicatesse du cépage, puis un élevage sur fines lies pour renforcer la densité de ce vin. Il offre un nez tout en finesse, marqué par la pierre à fusil. La bouche se caractérise par une belle intensité florale, beaucoup de subtilité et une fine touche minérale.

Apéritif • Tartare de féra • Truite meunière