Warning: Undefined array key 0 in /home/clients/d7ccb1266c00c32b653eb35995cd0aaa/web/wp-content/plugins/starter/starter-options.php on line 1101
Conservatoire Mondial du Chasselas - Domaine La Colombe - 1173 Féchy
Logo Domaine La Colombe – 1173 Féchy
LOGO Conservatoire

Conservatoire Mondial du Chasselas

29 mars 2021

Le chasselas est présent depuis plus de 1’000 ans dans le bassin lémanique.

Ce cépage porte au cours du temps différents noms qui proviennent soit des caractéristiques des raisins, soit des lieux de culture ou de provenance. Le nom de chasselas apparaît pour la première fois au XVIIème siècle et ne se généralise qu’au XIXème siècle. Mais on trouve déjà le terroir de Bayel dans des textes du XIIIème siècle.

Le chasselas présente des formes très différentes au niveau des rameaux, des feuilles et des raisins. Les analyses génétiques classiques ne permettent pas de distinguer ces divers types. Cela signifie que tous ont une origine commune, une seule plante issue d’un pépin et multipliée ensuite par bouturage (bois). Les variations observées proviennent de mutations naturelles stables apparues au cours du temps. Les ceps, à l’inverse des hommes, ne se déplacent pas. Les mutations sont donc des adaptations naturelles de la plante à son terroir, son lieu de vie.

La Station de recherche Agroscope Pully, soucieuse de sauvegarder la biodiversité de ce cépage, a prospecté de très vieilles vignes de chasselas et a aussi bénéficié d’échanges de matériel avec des instituts étrangers. Elle héberge aujourd’hui la plus grande collection de cette variété, de plus de 380 clones, qui sert de référence mondiale.

Laura Paccot et Louis-Philippe lors de l’inauguration du Conservatoire mondial du chasselas.

Les principaux biotypes de chasselas ont été implantés par Louis-Philippe Bovard à Rivaz, en 2009, puis à Mont-sur-Rolle sur notre parcelle Petit Clos en 2017. Dans le même esprit, Jules, Roger, Raymond et actuellement Laura, sélectionnent chaque année au sein du Domaine les ceps les plus intéressants afin de les multiplier. C’est la sélection « Paccot ».

Jules Paccot : le 2e depuis la droite

En 1988, Raymond isole différents parchets de chasselas pour magnifier les caractéristiques de chaque lieu (Petit Clos, puis Bayel et Brez). En 1999, il introduit progressivement les méthodes biodynamiques pour mieux révéler ces terroirs. Aujourd’hui, le Conservatoire Mondial du Chasselas est la suite de nos recherches qualitatives. Nous croyons beaucoup à la biodiversité, qui apporte vie et complexité. Grâce à ces recherches en collaboration avec Agroscope, nous espérons trouver les familles de chasselas les plus adaptées à nos différents terroirs et aux défis de demain, comme le réchauffement climatique ou les maladies fongiques par exemple.

Le 10 septembre 2020, nous avons cueilli les premières grappes du Conservatoire Mondiale de Mont-sur-Rolle.

Bientôt l’heure de la dégustation… Affaire à suivre…!

Plus d’informations sur www.conservatoiremondialduchasselas.com

Les parents de Violaine, Marcel et Claudine Piot, devant la capite du Petit Clos.
Partager l’article sur les réseaux sociaux